Réformer le financement public des partis politiques

Publié le par Martin Gale

 

Assemblée Nationale


Le mot réforme est un terme qui compte beaucoup pour Nicolas Sarkozy. Et dans cette période assez chahutée de post crise (car oui, nous voyons le bout du tunnel), de nouvelles reformes seront certainement engagées par le gouvernement Fillon afin de dégager des économies indispensables au désendettement de notre pays. Soyons assurés que nos ministres en ont encore quelques unes sous le coude… Pourtant, il y en a peut être une à laquelle ils n’ont peut être pas encore songé : la réforme du financement public des partis politiques.


Petit rappel pour vous, chers politonautes, qui n’êtes peut être pas tous au fait de la chose: vos impôts servent aussi à financer les partis politiques en France, et pour avoir un aperçu de la l’évolution de la législation pour ceux que cela intéresse, vous pouvez cliquer  ici.

Ainsi, en 2007, les partis politiques ont reçu plus de 73 millions d’euros de subventions publiques, subventions réparties comme suit :


Parti politique

Montant de la subvention

UMP

32 millions

Parti Socialiste

20 millions

UDF

4,5 millions

Front National

4,5 millions

Parti Communiste

3,7 millions

Les Verts

2,2 millions

 

Une réforme simple serait donc de supprimer purement et simplement ce financement public des partis politiques. Impossible me direz-vous ? Et pourtant, cela existe en Suisse et en Irlande sans que cela ne pose problème. 73 millions, cela peut paraître comme une économie de bouts de chandelles, vu le déficit record de la France, mais des économies, même substantielles, finissent par constituer un petit pactole. Ainsi, à chaque citoyen la liberté de soutenir financièrement ou non le parti de son choix.


Mais une telle réforme, comme celle sur les régimes spéciaux de nos députés, a peu de chance de voir le jour.


                                                           Annie Peurien

 

 

 

Publié dans La politique en France

Commenter cet article

Rémy MORAND 13/08/2009 14:27

On peut constater que se sont toujours les 2 mêmes qui rafflent tout le pactole.. UMPS