Le vicomte rentre au bercail

Publié le par Martin Gale


Philippe de Villiers

L’UMP serait-il devenu un parti fourre tout ? D’ici à le penser, il n’y a qu’un pas, suite aux récentes déclarations du vicomte Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon, plus connus sous le nom de Philippe de Villiers. Celui-ci n’a pas fait mystère de sa volonté de rejoindre un parti qu’il a su critiqué en son temps, l’UMP de Nicolas Sarkozy. Que voulez-vous, la politique a ses raisons que la raison ne connait pas comme dirait l’autre.


Avec ce nouveau venu, on peut dire que l’on trouve tout ce que l’on veut à l’UMP : des gaullistes, des libéraux, des centristes, des élus qui ont voté non à Maastricht et à chaque scrutin européen, d’autres qui votent oui des deux mains, ne jurant que par  et pour l’Europe, des radicaux valoisiens qui sont à l’UMP en tant que personne morale (qui vous a dit que la politique c’était compliquée ?). Et maintenant, une frange de la droite bien à droite avec Philippe de Villiers. On y perd son latin pour un peu…


A quand, à gauche, un parti dans lequel on croisera Marie-George Buffet (rien à voir avec Warren !), Martine Aubry, Baylet et ses radicaux (de gauche ceux-là), Olivier Besancenot et notre bonne vieille Arlette ?


                                                         L’Abbé Trave

Publié dans La politique en France

Commenter cet article

Malissia 08/08/2009 11:02

C'est comme dans l'union de Joigny, des opportunistes rien de plus.