Conseil de lecture

Publié le par Martin Gale

Warren Buffett

La période estivale est propice à la lecture, dehors, sur une chaise longue, sous le soleil qui nous gâte particulièrement cette année. Alors, permettez-moi ce conseil de lecture.


Vous le savez, les clichés ont la vie dure. Dans le cas du capitaliste, on le représente toujours avec un énorme cigare, au volant d’une superbe voiture, dépensant son argent sans compter, vivant dans des villas plus luxueuses les unes que les autres.  Et bien voici une biographie qui est à mettre en toutes les mains et qu’il faut lire d’urgence pour couper court à ce genre de caricature, qui, certes, existe. Son titre : « Warren Buffett, l’homme le plus riche du monde » écrit par Hélène Constanty.

Pour vous donner un aperçu de qui est cet homme, qui pour moi est un modèle, voici ce que l’on peut lire sur la quatrième de couverture :

« Une vision radicalement différente de la Bourse et des marchés. Warren Buffett a réussi à interpréter et appliquer avec un brio inégalé la célèbre méthode de Benjamin Graham, décrite en 1949 dans son livre culte, « The intelligent investor ». Le portrait d'un investisseur, pas d'un spéculateur. Il achète quand les autres vendent et a su rester fidèle, une vie entière, aux plus belles valeurs de son portefeuille. Une biographie de la première fortune mondiale. Travailleur acharné, ce gourou de la finance mène la vie d'un Américain ordinaire dans sa bonne ville d'Omaha, Nebraska. Ennemi du luxe et du gaspillage, il cultive le bon sens et l'humour. Warren Buffett, 78 ans, a amassé une fortune de 41 milliards d'euros en faisant des placements de père de famille, se tenant soigneusement à l'écart des valeurs technologiques. Il a survécu à tous les krachs financiers, retournements de conjoncture économiques, changements politiques et bouleversements sociaux. Son secret? N'investir que dans des entreprises solides comme le roc, gérées par des patrons viscéralement honnêtes. Hostile à la notion d'héritage, il a fait don de sa fortune à la fondation humanitaire de son ami Bill Gates... deuxième fortune mondiale. »


Et pour ceux qui sont bilingues, vous avez la même chose, en beaucoup plus détaillé, avec « The snowball : Warren Buffett and the business of life » by Alice Schroeder.


Bonne lecture… et dites moi ce que vous en avez pensé !


                                                        Martin Gale

Commenter cet article