Gilbert Portal, l’homme qui a dit non

Publié le par Martin Gale

 

Gilbert Portal

Les élus de la droite icaunaise, dont le ministre Henri de Raincourt, viennent de signer une tribune politique dans les colonnes de l’Yonne Républicaine intitulée « Union, renouvellement, rajeunissement ». Le but de cette tribune est simple : demander à ce qu’il n’y ait qu’une seule liste de droite aux prochaines élections municipales à Joigny. Sur son blog, Isabelle Bourassin raconte aujourd’hui l’entrevue qui a eu lieu à Sens au mois de juillet entre les différentes têtes de liste de droite afin d’aboutir à cette union tant souhaitée par son association. Sans surprise, Isabelle Bourassin y était favorable. Gilbert Portal, lui, a refusé, c’est tout à son honneur.


Alors oui, bravo à Gilbert Portal, bravo d’affirmer ainsi cette volonté de défendre ses idées, son programme élaboré en concertation avec son équipe. En politique, le retournement de veste étant devenu une chose qui n’est plus rare,  il est important de souligner la droiture de son attitude, sa  pugnacité à vouloir défendre ses convictions jusqu’au bout, sa loyauté envers sa liste. 


Gilbert Portal a osé dire non à la pensée unique, non à la facilité. En effet, il aurait été si simple de dire oui à cette union. Regardez, chers politonautes, les chiffres des dernières élections municipales : les listes Auberger et Ortega faisaient 62,05%. Ainsi, dans une ville dont la sensibilité est bien à droite, il suffisait à Gilbert Portal d’accepter l’union, de négocier quelques places d’adjoint, et hop, l’affaire était dans le sac, et sans surprise, au soir du 27 septembre, on aurait appris que la ville repassait à droite.


En politique, plus qu’ailleurs, dire non est un acte courageux qui permet à la liberté de triompher. Dire non au dogmatisme des partis, c’est s’en remettre au seul jugement qui vaille dans notre démocratie : celui de l’électeur.


Que l’on soit de gauche, de droite, du centre ou de Navarre, on ne peut que rendre hommage à cette détermination politique. Gilbert Portal n’est pas homme à claquer la porte un jour, pour revenir quelques mois plus tard, par une nuit sans lune. C’est peut être ce non qui changera le cours de l’histoire de Joigny...


                                                            Martin Gale

Publié dans Joigny et sa politique

Commenter cet article

franky vincent 18/08/2009 10:56

Oui ça change des girouettes à Joigny qui ne sont là que pour obtenir un poste d'adjoint , se montrer ou absolument faire perdre la partie en face ....

Tam tam 16/08/2009 15:13

Chapeau M. Portal !Je résume. Sauf surprise de dernière minute, nous aurons deux listes de droite :- d'un côté, une liste qui se présente comme de droite et du centre, sans oser avouer que, non contente d'avoir favorisé l'arrivée de la gauche à Joigny l'an dernier, elle accueille dorénavant en son sein UMP l'homme qui voulait incarner la gauche à Joigny, une liste prête à toutes les compromissions pour tenter de gagner l'élection- d'un autre côté, une liste qui annonce fièrement préférer prendre des risques le 20 septembre plutôt que de renoncer à ses convictions.Cette fois, ce ne sont pas que de belles paroles ; ce sont des actes. Et c'est aux actes que l'on mesure la "carrure" d'un candidat !Alors, encore une fois, chapeau M. Portal.Tam tam

0832 16/08/2009 09:44

Le Jovinien masqué dit : "ça me fait rire", c'est un rire jaune surement parce que moi ça me ferait plutôt pleurer!  Tout ça c'est du charabia, de la poudre aux yeux! Assez des écrans de fumée : G.Portal dit non, s'il a à peine un peu de logique qu'il aille au bout du pourquoi et du comment de ce non : il dit non parce qu'il espère être en tête et qu'il espère que l'Isabelle renverra l'ascenseur mais jusqu'à présent rien ne prouve que c'est ce qu'elle ferait. Il a perdu la mémoire G.Portal? Elle n'est pas Auberger, soit, mais elle a été à sa bonne école et avec F.Thomas comme mentor, il faut s'attendre à tout et à n'importe quoi!Il dit non mais il s'effacera devant la (dés)union de Joigny s'il arrive en 2ème position. C'est à dire qu'il livrera Joigny à des gens dont il connaît la totale incompétence, l'absolue inconséquence, plutôt que de laisser la gauche continuer le travail commencé!Pauvre Joigny, pauvres joviniens!C'est pour cela que ça ne me fait pas rire, même pas rire jaune!Tout cela est absurde, c'est nul et bête à pleurer! On marche sur la tête!

Le Jovinien masqué 15/08/2009 17:48

Quant à penser que Gilbert Portal n'est pas dogmatique il y a loin de la coupe aux lèvres. Et pour la volonté de défendre ses idées...il aurait démissioné de l'équipe Auberger quand il n'était pas d'accord avec lui, j'y aurais cru, mais aujurd'hui ça me fait doucement rire.