Rebondissement dans l’affaire de « la lettre » à Joigny

Publié le par Martin Gale


Joigny

L’Indépendant de l’Yonne publie, dans son dernier numéro, une lettre ouverte au Procureur de la République signée Patrice Hello, ancien journaliste à l’Yonne Républicaine. L’objet de cette tribune : la fameuse « lettre » qui est à l’origine de l’annulation par le Conseil d’Etat des élections municipales à Joigny.


Dans sa lettre ouverte, Patrice Hello « affirme en effet avoir vu il y a quelques années un paquet de lettres adressées par Philippe Auberger à cette ex-maîtresse. Elles étaient en possession d’un élu de l’opposition que maire de Joigny de l’époque. Elles m’ont été montrées par cette personne à son domicile », voilà ce qu’écrit l’ancien journaliste qui a été un temps en poste à l’agence de Joigny.


Mais les révélations ne s’arrêtent pas là. Patrice Hello affirme qu’à sa connaissance, « ni M. Ortega (…) ni M. Moraine (…) ne peuvent être à l’origine de la diffusion de cette lettre. » Enfin, il « affirme aussi  que cette personne continue à faire de la politique à Joigny. »


Ces révélations arrivent à un moment crucial puisque les Joviniens devront retourner aux urnes au mois de septembre.  La justice ne peut ignorer ce témoignage capital qui apporte des éléments nouveaux.


Les électeurs doivent être éclairés avant les nouvelles échéances municipales. La justice n’a plus qu’à entendre Patrice Hello afin de faire la lumière sur cette sombre affaire.


                                                Annie Peurien

 

Publié dans Joigny et sa politique

Commenter cet article

Jovinien (de gauche) 02/08/2009 11:55

Bravo,les choses avances.Encore faut-il que la justice suive,et là, je suis inquiet quand je vois ce qui se déroule ailleurs sur le territoire.Une chose qui m'est apparue au fil du temps est la passivité de la droite locale,particulièrement concernée par ce phénomène purement local,et sûrement inédit en France.Je recommande aux futurs prétendants à la mairie de Joigny,d'être clean sur le plan conjugal,sinon ,ils seront inéligibles.Bravo au Conseil d'Etat de s'être arrêté sur un fait aussi peu gratifiant pour la démocratie.Je ne suis pas auxaffaires,mais si j'avais dû exercer de telles responsabilités,je me serais inquiétié des responsabilités de cet organisme supérieur,qui rend une soit-disant justice????Mais que font nos élus,qui se réclament du suffrage universsel?Maintenant,ce journaliste qui monte au créneaux,ne peut rester seul.Les Partis politiques ne se sentent pas concernés à priori,doivent-ils rester neutres pour autant,telle est la question.Si cela ne devait pas être le cas ,ce journaliste devrait au moins avoir un comité de soutien très actif,consensuel,de tous.A bientôt pour la suite,si la justice n'est pas rendue.

Malissia 01/08/2009 08:47

Ah nous sommes au moins deux à avoir lu l'article. Quel silence assourdissant sur les autres blogs ! Certains sont en vacances, mais pas tous. Pourquoi cette ormetta ? Serait-ce dangereux de découvrir la vérité ? La justice ne peut tout de même rester de marbre après ces révélations.