L’union impossible à Joigny

Publié le par Martin Gale


Joigny

Ça y est, la rumeur qui enflait sur les blogs depuis quelques jours est à présent confirmée : c'est bien Gilbert Portal qui conduira la liste « Dialogue et dynamisme » suite à l'inéligibilité de Julien Ortega. Disons le clairement, c'est sans aucun doute celui qui réunit le plus de qualités nécessaires pour pouvoir mener leur liste aux prochaines élections.


L'un des faits les plus intéressants, c'est la clarté du discours de Gilbert Portal : pas d'union avec Bourassin, ni avant le premier tour, ni entre les deux tours. Après avoir subi l'affront de Philippe Auberger qui ne les soutient pas, les membres de l'Union de Joigny sentent à nouveau le sol se dérober sous leurs pieds avec cette déclaration sans équivoque de l'ancien adjoint aux bâtiments.


Isabelle Bourassin, interrogée par l'Yonne Républicaine, déclare avoir encore proposé l'union à l'autre liste de droite très récemment. Madame Bourassin devrait savoir que comprendre le présent implique de connaître l'histoire. Qui est arrivée deuxième derrière Ortega au soir du premier tour des municipales de 2008 ? La liste sur laquelle figurait Isabelle Bourassin. Qui devait se retirer entre les deux tours et apporter son soutien à la liste Ortega ? La liste sur laquelle figurait Isabelle Bourassin. Ainsi, qui a fait perdre la droite à Joigny en mars 2008 ? La liste sur laquelle figurait Isabelle Bourassin.


La gauche a remporté les élections parce que La liste sur laquelle figurait Isabelle Bourassin s'est maintenue. Ce n'est pas de la politique fiction, ce ne sont pas des élucubrations sans preuve : les chiffres parlent d'eux-mêmes. La gauche au deuxième tour fait 1170 voix, les deux listes de droite 2306. Alors oui, en se maintenant, la liste sur laquelle figurait Isabelle Bourassin a fait perdre sciemment la droite. Et entre les deux tours, personne, à Joigny, n'a entendu cette ancienne adjointe s'élever contre le fait que sa liste allait se maintenir au deuxième tour, alors que la logique politique voulait qu'elle se retirât.


Gilbert Portal refuse l'union et il a raison. Pourquoi s'allier avec ceux qui les ont faits perdre hier ? Cet homme a des principes, c'est tout à son honneur, alors qu'il serait si simple de s'unir et de remporter la ville. Mais Gilbert Portal n'est pas une girouette et refuse d'aller à la soupe... à l'Union.


                                        Martin Gale

Publié dans Joigny et sa politique

Commenter cet article

usucapion 27/08/2009 21:20

C-est vraiment "petit" . Gilbert PORTAL a tout d'abord proposé le desistement , puis le retrait , ce qui en cas de victoire de l'actuelle équipe municipale dont l'immobilisme est notoire, laisserait supporter à sa liste l'opprobre et l'humiliation aux yeux de la droite jovinienne.Je précise que j'ai voté ORTEGA l'an dernier mais que l'absence de contact et les reniements m'ont écoeuré .Je voterai BOURASSIN  même sans enthousiasme

Tam tam 27/07/2009 09:57

Enfin une analyse éclairée qui parle vrai au lieu d'accréditer la thèse selon laquelle l'Union est la liste principale à laquelle Dialogue et Dynamisme pour Joigny devrait se raccrocher. C'EST LE MONDE A L'ENVERS !!!Mais pour qui se prend-elle ?

Cécile T. 26/07/2009 10:20

C'est joliment dit, bien exposé, et ne demande pas plus de précisions. C'est clair, c'est net, c'est précis.Nous n'avons qu'un souhait : que les personnes qui envisagent la possibilité de voir Isabelle Bourassin entrer à nouveau à la mairie de Joigny réfléchissent ? Pour y apporter quoi ? Pour récupérer le fruit du travail de la municipalité en place ?