A Joigny, les nouvelles élections municipales sont lancées

Publié le par Martin Gale



Ça y est, la course est ouverte. L'an dernier, nous avions les Jeux Olympiques de Beijing pour passer l'été, cette année, nous aurons les élections municipales, les athlètes en moins.
L'Union antinomique de Joigny a été la première à dégainer avec un tract qui n'est, sur le fond,  que la copie d'un énième tract politique vu et revu d'une banalité effarante.
Pour ceux qui ne l'auraient pas eu, voici les objectifs que ces citoyens se sont fixés :


Chers politonautes, pensiez-vous un seul instant lire sur ce genre de document, de droite comme de gauche et de Navarre :

  • -  L'emploi n'est pas notre priorité.
  • -  Nous soutiendrons des projets déjà vus maintes fois.
  • -  Nous laisserons exploser  la dette de notre ville.
  • -  L'écologie ne nous intéresse pas, après nous le déluge.

Bien évidemment, vous ne lirez jamais cela. Le fond du tract est donc parfaitement passe partout. Le seul point positif est de dire aux électeurs de Joigny « Nous sommes là », « Nous existons ».


Ce qui est pour le moins surprenant, c'est que lorsque l'on travaille depuis longtemps à un projet, on peut logiquement  développer ses idées. Alors pourquoi ne pas avoir réalisé un tract traitant de ce que cette équipe souhaite faire pour l'emploi à Joigny par exemple , en parlant de choses concrètes ?


Quant à la forme, un mot tout de même. Celle-ci ne vous rappelle rien ? Allez, je sais qu'il fait chaud mais quand même ! Une police d'écriture bleue, un remplissage bleu pour faire ressortir les objectifs, les visages des membres de l'union à droite et entourés par un cercle. Toujours pas ? Voilà la réponse :

Lisez attentivement la dernière partie du document...



L'Union de Joigny déjà en panne d'idées ?

Qui trouvait scandaleux de s'inspirer d'autres logos pour créer celui de la ville de Joigny ?


                                                                   Annie Peurien

Publié dans Joigny et sa politique

Commenter cet article