Les élections municipales à Joigny annulées

Publié le par Martin Gale


Ça y est, le couperet est tombé et la justice a tranché : les élections municipales de mars 2008 à Joigny sont définitivement annulées. Ainsi en a décidé le Conseil d’Etat lors de sa séance du 1er juillet à 14h. Ce long épisode judiciaire est à présent terminé et une page est donc en train de se tourner à Joigny. Que va-t-il se passer dans les jours qui viennent ? La préfecture va charger deux ou trois fonctionnaires de l’intendance de la mairie afin de pouvoir expédier les affaires courantes. Aucune décision majeure ne sera prise dans les semaines à venir. Tous les projets sont dès à présent en stand by. Reste au Préfet fraichement installé de bien vouloir arrêter la date des prochaines élections municipales à Joigny.


Il est aussi à noter l’inéligibilité pour un an de Julien Ortega et de Frank Thomas. Les grandes manœuvres commencent dès aujourd’hui avec, pour les futures élections, au moins deux listes à droite et une à gauche.


Souhaitons que le climat des futures élections ne soit pas le même que celui de l’an dernier.

Enfin, cher lecteur, il est une chose que cette décision ne doit pas nous faire oublier : l’auteur de l’envoi de la lettre anonyme sera-t-il un jour démasqué ?

 

                                                                Alain Quaunu

Publié dans Joigny et sa politique

Commenter cet article

0832 01/07/2009 21:46

Il semble que les priorités du "conseil" d'état ne soient pas celles des gens normaux. Il était plus urgent d'annuler des élections normales que de rechercher ACTIVEMENT et de dénoncer le responsable de l'envoi de cette lettre. Bravo la justice

Malissia 01/07/2009 19:53

Oui l'auteur de cette fameuse lettre cause de ce pataquès, doit maintenant être connu de tous.

Le jovinien masqué 01/07/2009 19:10

En tous cas ce n'est pas moi !